shuuuuut

L’haptonomie, science de l’affectivité

Plus qu’une préparation à l’accouchement. L’haptonomie,  est une pratique qui permet d’accompagner l’être humain et qui peut être adoptée au quotidien pour procurer à toute votre famille, bonheur,  joie et optimisme.

N’hésitez pas à visiter ce blog régulièrement pour obtenir des informations sur l’haptonomie, des conseils et de nouvelles vidéos.

La vie et l'haptonomie

13
Juil

Les pleurs du nourrisson…

Pleurs du soir

Je vous parlais des pleurs du nourrisson ou pleurs du soir, lorsque je tentais d’expliquer comment aider bébé à dormir.

J’abordais brièvement ce sujet car il méritait un billet à lui tout seul. Il est tellement compliqué pour de jeunes parents de comprendre et d’analyser pourquoi son bébé pleure systématiquement aux mêmes heures, le soir, et ce, tous les jours pendant plusieurs semaines.

Je vais donc essayer, avec un regard toujours porté sur l’haptonomie d’apporter quelques solutions…Comme d’habitude, chaque enfant est unique et je n’ai pas la solution miracle.

Pourquoi ces pleurs du nourrisson ?

Tout d’abord, tentons de comprendre pourquoi ces pleurs du soir… Il n’existe pas de réponses précises sur le sujet, mais beaucoup de  bébés s’y exercent. Vers 18h00 chaque soir à partir de 4 ou 5 semaines, votre tout petit se met à pleurer sans raison. Inutile de chercher indéfiniment si il est mal dans sa couche, ou si il a faim, besoin d’un câlin ou autre, il pleurera chaque soir (enfin, assurez vous quand même qu’il n’ait besoin de rien 😉 ) jusqu’à l’âge de 3 ou 4 mois.

Certains diront qu’il pleure pour se décharger de sa journée pleine d’émotions, d’autres, qu’il a l’angoisse du soir voyant la nuit tomber, pour certains les coliques (devraient être nommé colites mais bon…). Personnellement, j’y ai eu le droit en plein été, à 18h00, le soleil est bien haut ce qui exclu l’angoisse du soir. Notre enfant ne pleurait presque jamais (allaité par sa maman pendant 8 mois, il attendait rarement pour se nourrir), il était donc logique à nos yeux que parfois, il en ait besoin pour se décharger de sa journée. A cela, on y ajoutait des colites et hop, tous les soirs pendant 4 mois, nous y avons eu le droit.

La pire des solutions

Oui, il y en a une, et si vous lisez ce blog et connaissez ou apprenez l’haptonomie, instinctivement, vous ne vous tournerez pas vers celle ci, mais sait-on jamais, si cela peut permettre à des parents de passer à coté, tant mieux, parlons en. Cette mauvaise solution, c’est de laisser pleurer le bébé tout seul, dans son lit, comme conseillés par de nombreuses personnes de l’entourage. Et oui, il est fatigué diront ils, il a besoin de dormir, il faut le laisser, c’est un caprice, vous êtes trop attentif etc… Ces gens ont oublié qu’un bébé a besoin de ses parents, et confondent avec les agissements d’un enfant capricieux. D’autres pensent aux pleurs du dodo car le bébé ne veut pas se séparer de ses parents, cela n’a rien à voir.

La solution avec une approche haptonomique existe-elle ?

Si on revient au principe même de l’haptonomie, il s’agit donc d’accompagner son bébé dans sa « décharge ». Comment me direz vous, et bien, mon avis est simple, accompagner le bébé, c’est l’écouter, lui permettre d’apprendre à canaliser cette énergie de lui même, sans le laisser pour autant seul face à cette épreuve. Vos liens de confiance sont déjà bien ancrés, et cela ne fera que les renforcer.

Cependant, c’est aussi une dure épreuve pour les parents, et cette approche que je détaillerais dans quelques lignes vous aidera à relativiser et prendre tout cela sereinement.
C’est important de laisser votre instinct guider certains de vos choix, si vous vous êtes tourné vers l’haptonomie, vous le savez, l’instinct des parents est tout aussi important que l’expérience. Chaque bébé est unique, et il faudra donc s’adapter à ce petit être ! Une solution fonctionnera avec certains, mais pas avec tous.

Allons y…

Un enfant hapto est par définition très éveillé, il est donc fort probable que le soir, il soit sur-excité et ai un grand besoin de pleurer pour se calmer, ce sera certainement plus long si dans les 2h00 qui précèdent le dodo, vous l’avez vous aussi stimulé (jeux, TV, bruits, resto, amis, centre commercial etc).
Il vous faudra donc pendant cette période de pleurs faire attention à ce que son environnement soit le plus calme possible afin qu’il aborde ces pleurs du soir. De toute manière, quoi que vous fassiez, du fait même que cet enfant soit très éveillé, il en aura besoin.

Agissez chacun votre tour, si votre compagne ou compagnon est fatigué, faites le 2 soirs de suite si il le faut, vous avez besoin d’être calme pour cela. Mais relayez vous chaque jour si vous le pouvez, c’est dur d’entendre son enfant pleurer.

Accompagnez votre bébé

Le principe même de tenter de le faire taire en attirant son attention ailleurs ne fera que repousser au lendemain les pleurs, donc, après vous être assurée qu’il ne s’agissait pas d’autre chose, inutile de lui donner à boire, une totote, laissez le se décharger dans vos bras, parlez lui, expliquez lui qu’il en a besoin, que c’est normal pour un petit être comme lui, écoutez le.

Personnellement, je me mettais sur mon lit, adossé à mon oreiller, jambes pliés avec bébé assis en face de moi, les pieds sur mon ventre, le dos sur mes jambes (La photo d’introduction du billet vous montre la position.) De cette manière, il se sentait accompagné dans cette épreuve. Les journées ou il était trop stimulé, cela pouvait durer 3/4 d’heures, et certains soirs, 5mn âpres une fin de journée dans le calme. Pensez donc vraiment à favoriser les fins de journée dans le calme !!

Dans le livre « pleurs et colères » on y aborde justement le sujet, il aidera certainement de nombreux parents à affronter les pleurs avec plus de simplicité, et ne pas forcément vouloir les réprimer à tout prix ! Bien entendu, comme je vous le disais quelques lignes plus tôt, l’instinct prévaut sur l’expérience, faites vous donc votre propre opinion, chaque enfant étant unique, il existera donc tout autant de solutions.

40 commentaires pour ce billet

Le 14 septembre 2009 à 14 h 20 min par Aurélie

Pour ma fille, j’ai beaucoup utilisé l’écharpe de portage et je me promenais (car l’écharpe de portage ne faisait pas « effet » si je m’asseyais !), et on se relayait avec le papa, lui n’aimait pas l’écharpe, donc il portait notre louloute dans les bras directement. Ca a duré 2 bons mois.
Prendre le bain avec elle marchait bien aussi pour calmer les pleurs de fin de journée, mais on ne pouvait pas rester dans le bain des heures !

Le 14 septembre 2009 à 14 h 25 min par Djolhan (author)

Cela peut-être une solution plus douce lorsque l’on a pas la patiente d’affronter les pleurs en gardant bébé sur ses genoux, car ce n’est pas évident tous les jours.

Le 24 novembre 2009 à 19 h 22 min par Malouma

C’est une méthode que je pratiquais lors des premiers mois de mon fils. Je me couchais ou bien m’asseyais sur le lit avec lui, parfois je le portais, parfois non, dans ce cas, je lui parlais. Mais quelle douleur! Parfois, j’en avais les larmes aux yeux. Il était calme toute la journée, très souriant, et lorsque le soir arrivait, c’était la métamorphose. Ses pleurs duraient presque une heure.
Mon mari marchait avec lui sur le balcon, le balcon (heureusement que c’était au mois de juin) avait un effet radical. Il cessait de pleurer aussitôt.

Le 24 novembre 2009 à 21 h 15 min par Djolhan (author)

Oui, ce n’est pas toujours évident à supporter, mais l’effet est loin d’être néfaste pour la relation entre l’enfant et ses parents, je dirait même que ca la renforce ! Ecouter son bébé pleurer, c’est aussi l’accompagner et lui faire comprendre qu’il n’est pas seul et qu’on le soutien !

Par contre, bébé sur le balcon, j’imagine les voisins :p

Le 25 novembre 2009 à 15 h 40 min par Malouma

Une fois sur le balcon, il ne pleurait plus. Donc pas de soucis avec les voisins. On a la chance d’avoir un très grand balcon, ce qui permettait de faire vraiment les cent pas!
En effet, je pense que la relation mère enfant tout comme père enfant est entière.

Le 10 juin 2010 à 19 h 34 min par Cindy

J’ai remarqué que les soirs où je lui donne le bain et poursuit par un massage les pleurs ne durs pas plus de 5min. Néanmoins, je ne tiens pas au bain tous les jours (l’eau étant très calcaire et sa peau encore fragile) elle n’ai pas salle, du coup, les autres soirs, je prend le temps d’un petit rituel avant l’aller dormir. Elle n’a pas 6 semaines encore, je la prend dans mes bras, vais tirer le rideau en lui disant que le soleil est fatigué, qu’il va se coucher et que la lune va accompagner ses rêves. Je lui dit qu’elle a besoin de dormir pour bien grandir et que son papa et sa maman son juste à coté d’elle.
Si tout cela ne suffit pas, je pratique une respiration forte que je diminue petit à petit avec des caresses sur le ventre.
Je me permet de la reprendre dans mes bras 2 ou 3 fois maximum pour vérifier si un rot ne la gène pas (ils sont malins cela et peuvent venir assez longtemps après le repas). Une fois ces 3 fois, je la laisse dans son lit mais reste à coté avec une main sur elle pour le contact et je continue à lui parler en disant que je comprend ses pleurs, qu’elle a vu, entendu, appris beaucoup dans la journée et que ça lui as demandé beaucoup d’effort, il est donc normal qu’elle s’exprime comme elle peut le faire pour digérer tout ça mais que tout va bien, qu’elle peut s’endormir tranquillement.

J’avoue aussi parfois, la laisser un peu pleurer parce que je sens que je n’ai pas l’énergie suffisante pour la soutenir correctement, alors je lui dis seulement qu’elle peut pleurer autant qu’elle en a besoin, que je suis trop fatiguée pour la prendre avec moi mais que je suis juste à coté d’elle, qu’elle n’est pas seule et que je comprend qu’elle en ai besoin ( ce n’est arrivé qu’une seule fois et du coup les pleurs ont duré plus longtemps).

Voilà pour le moment ce que j’ai mis en place et que je trouve efficace.

Le 10 juin 2010 à 20 h 33 min par Djolhan (author)

Merci cindy pour ce témoignage ! 🙂

Le 7 octobre 2010 à 13 h 43 min par Sophie

Bonjour!

Nous recherchons des témoins pour un prochain reportage : « Au secours, mon bébé pleure ! »
Nous sommes à la recherche d’une maman qui aurait testé des trucs et astuces pour stopper les pleurs de son bébé. Si vous venez d’avoir un bébé et que vous réussissez à décrypter ses pleurs et à les calmer grâce à des gestes simples (massages, portage en écharpe, musique…) n’hésitez pas à me contacter !

Bien à vous,
Sophie Alexanian
01 71 19 91 13
s.alexanian@duriteproductions.com

Le 8 octobre 2010 à 9 h 53 min par Djolhan (author)

Pourquoi les stopper à tout pris ? 😉

Le 18 octobre 2010 à 14 h 25 min par mansuy

bonjour,
mon fils a 1 mois et demi et pleure tout les soirs de 19 h a 21h avec des poses de 3 min rien n y faits bras , calme, berceuse, marche pourtant c mon troisieme enfant je ne sais plus quoi faire a part s armer de patience et de courage

Le 18 octobre 2010 à 14 h 44 min par Djolhan (author)

Effectivement, la patience est une bonne arme contre cela, mais il faut aussi parfois l’accompagner d’un petit remède de grand mère afin d’apaiser ces tensions engrangées la journée. 2h00 de pleurs, c’est long ! Pour le bébé certes, mais pour les parents ce n’est pas évident non plus !!! est-ce que votre petit n’aurait pas des colites assez violentes par hasard ?

Le 8 novembre 2010 à 3 h 55 min par Marie

Pour ma part, je me donnais comme mission d’endormir profondémment mon bébé avant de le mettre au lit et c’est ce qui était le plus difficile à accomplir. Je comprends que je peux la coucher même si elle est encore éveillée si j’ai accompli un petit rituel et qu’elle est calme.
En plus, les solutions qui fonctionnaient systématiquement se sont mises à ne plus être efficaces. J’en comprends que les besoins de mon bébé changent et que je dois modifier le rituel en fonction de son âge. Elle a eu 4 mois aujourd’hui.
Dans un autre ordre d’idées, les pleurs du soirs sont très bien expliqués dans cet article à mon avis et je vais dorénavant cesser de « chercher le bobo » puisqu’à l’évidence, il n’y en a pas! Je vais simplement l’acceuillir.

Le 8 novembre 2010 à 10 h 29 min par Djolhan (author)

Très bonne initiative Marie.
Je reviens sur votre première phrase : « je me donnais comme mission d’endormir profondément mon bébé avant de le mettre au lit ».
Le danger de faire cela, c’est qu’ensuite, votre enfant ai besoin, à force, de sa maman pour arriver à s’endormir. Et le désapprentissage n’est pas forcément évident.

Le 25 novembre 2010 à 20 h 51 min par orelya84@orange

Bonjour,
Je suis maman d’un petit Camille agé de 3 mois et 6 jours. Mon ange est réglé à 4 bib par jour et fait ses nuits (11heures d’affilées) depuis plus d’un mois.
Aprés la tétée de 15-16heures, il reste éveillé environs 1h, et aprés ce sont des pleurs interminable. ont sait avec son papa qu’il demande à aller dormir, mais des qu’il est dans son lit il pleurs, même dans nos bras il pleure. ont essaie de l’endormir en le bercant dans nos bras, mais avant qu’il s’apaise un peu il peut s’écouler 30minutes.le soucis c’est qu’un fois qu’il dort on est obligé de la reveiller pour le bain et la derniere tétée, vers 19h30/20h. si on ne le reveille pas il est parti pour sa nuits et se reveille donc vers 3/4h du matin. lui parler ne l’apaise pas le caresser non plus. dans son lit avec nous a coté non plus… Bref on ne sait plus quoi faire.
Qu’en pensez vous ?

Le 25 novembre 2010 à 21 h 53 min par Djolhan (author)

Je pense qu’il a besoin de se caler surtout sur une sieste le matin et une l’après midi afin de retrouver un rythme « normal ».

Le 26 novembre 2010 à 11 h 08 min par orelya84@orange

Bonjour, pouratnt mon fils fait un sieste de 2 à 3 h le matin de 8h30 à 11h environ. Et l’aprés midi une autre sieste de 2 à 3 heures aussi de 12h30 a 15h30 environ.
il dort plutôt bien pendant ces 2 siestes la, mais le soir impossible de le calmer pour le faire sester ne serai ce que 1h30, et aprés il s’endort au biberon au bout de 30ml. mon mari et moi sommes obligés de le stimuler pour qu’il prenne plus et tienne sa nuit.
je n’arrive pas a comprendre ses crises du soir qui apparaissent aux alentours des 16h.

Qu’en pensez vous ?

Le 26 novembre 2010 à 11 h 17 min par Djolhan (author)

Je ne suis malheureusement pas pédiatre, il faudrait voir avec un spécialiste qui pourrait vous conseiller bien mieux que moi.

Le 27 janvier 2011 à 23 h 51 min par ejevendée

Pour répondre à relya84, concernant son bb et ses pleurs interminables du soir ; en espèrant que depuis le 26 novembre il y ait eu de l’amélioration !…Cependant, j’ai déjà conseillé à des parents qui avaient de gros soucis de pleurs incompréhensibles chez leur bb de qq mois de consulter un ostéopathe et il y a eu de très bons résultats…

Le 28 janvier 2011 à 11 h 24 min par Djolhan (author)

Je confirme, l’osthéopathie a parfois de très bons résultats sur ce genre de problèmes qui peuvent être lié à un accouchement un peu difficile.

Le 9 juin 2011 à 16 h 03 min par Isis

L’article est très bien mais dans le cas de mon bébé je suis un peu perplexe! Ma fille de 2 mois s’agite et pousse des petits cris quand elle est fatiguée, surtout le soir, depuis 3 semaines (avant rien du tout). Donc je l’ai prise systématiquement dans mes bras, en lui disant que je l’aime très fort et qu’elle peut pleurer dans mes bras… En fait cela peut durer très longtemps: au bout d’un moment les petits cris se transforment en pleurs, entrecoupés de quelques périodes de calme où elle ferme les yeux, mais cela reprend pendant plusieurs heures jusqu’à minuit voire plus…il semble qu’elle ne sache plus s’arrêter même si elle est épuisée.
Par contre je viens d’essayer une autre approche: si je ne la prends pas dans mes bras,je la laisse tranquille dans son lit (après le câlin bien sûr), ces petits cris de décharge ne durent pas très longtemps (3 fois 5 minutes) et ne se transforment pas en pleurs. Et elle s’endort…
Il semble vraiment que ce soit mieux pour elle. Qu’en pensez-vous?? Merci

Le 9 juin 2011 à 16 h 16 min par Djolhan (author)

Bonjour Isis, tous les enfants sont différents, chaque approche doit être fait avec votre instinct. La théorie c’est bien, mais en pratique, ca ne fonctionne pas toujours… C’est vrai que pleurer jusqu’à minuit, ca fait un peu trop long.. Pour vous, comme pour la petite. Si au dodo ce ne sont que quelques gémissements, au final, n’est-ce pas par nervosité/fatigue qu’elle finie par pleurer ?
Si elle s’endort comme cela, c’est peut être sa façon à elle non ?

En bref, écoutez et ressentez les besoin de votre enfant, difficile sans voir/vivre la chose de vous donner plus de conseils. Cet article est basé sur notre propre expérience, et nous sommes bien conscient que tous/toutes n’auront pas les mêmes réactions. A vous d’adapter celons votre enfant au final. J’espère avoir répondu à votre question…

Le 9 juin 2011 à 17 h 41 min par Isis

Merci Djolhan. C’est vrai que j’avais lu le livre d’A Solter (très bon ceci étant dit) et j’ai peut-être péché par excès de zèle en ne voulant pas que ma fille s’interdise de pleurer! C’est super en tout cas d’échanger sur ces sujets où l’on se sent parfois démunis…
Bon courage à tous les parents.

Le 12 juillet 2011 à 22 h 49 min par stephanie

ce qui me rassure en lisant cela, c’est que bien que je n’ai jamais fait d’haptonomie, il semble que mes réactions soient assez bonnes face à ces cris qui arrivent chaque soirs vers 20h30…
ma maman m’a dit que j’étais folle quand elle m’a vu prendre ma puce dans mes bras et lui dire « je sais… vas-y mon bébé, pleure, ça fait du bien, lâche tout… lâche tout… je suis là, sors tout ! oui c’est bien ma puce, pleure… je suis là, ça fais du bien »

ma maman me regardait avec un air… halluciné ! 😉
et je répète ça chaque soir… de toute manière je ne sais pas quoi faire d’autre. Et ça se fini invariablement de la même manière : Anaëlle se met au sein pour loller et fini par s’endormir entre 2 sanglots…

Le 17 août 2011 à 22 h 56 min par harranger

Bonjour,
moi pour calmer mon bébé de 2 mois, je pose ma main sur sa tête et lui caresse le nez et le front (le nez est son point Dodo !!), cela le calme, l’apaise et le rassure. Ainsi il s’endort plus facilement et rapidement.

Bien sur les tours de landaus marche aussi !
Merci pour ton article, il est très intéressant et rassurant

Amicalement
Cécile

Le 17 août 2011 à 23 h 50 min par Djolhan (author)

De rien, merci pour ton anecdote 😉

Le 14 octobre 2011 à 23 h 21 min par Benjamin

Bonjour,

Tout ce que je lis dans l’article ou les commentaires ressemble beaucoup à ce que vit ma fille, mais je me pose quand-même 2-3 questions…

Déjà, ses crises ont lieu en général plus tard que vous, ça commence plutôt vers minuit pour se terminer vers 2-3 heures du matin (youpi). Mais il y a une certaine régularité dans l’horaire. Est-ce que ça peut être malgré tout les mêmes « pleurs du soir » ? Pour info, ma fille n’a qu’1 mois, et ça fait environ 10 jours qu’elle se met à pleurer vers cette heure-ci.

Est-ce qu’il vaut mieux que ça soit la maman qui la calme dans ces cas-là ? Car même si j’arrive généralement à la calmer il arrive souvent qu’elle reste énervée dans mes bras et même qu’elle devienne hystérique : elle s’agite avec une force incroyable en hurlant, malgré toutes mes tentatives pour l’apaiser.

Parfois lorsqu’elle est inconsolable nous la laissons pleurer 5 minutes seule dans son lit, et quand on la reprend elle se calme instantanément. C’est efficace, mais ça nous fait de la peine de la laisser pleurer, même 5 mn. Pourtant, si on la garde dans les bras, non seulement elle pleure quand même mais elle ne se calme pas. Nous pensons qu’elle a peut-être besoin de se « décharger » toute seule, puis de se calmer enfin dans nos bras. En tous cas c’est parfois la seule solution qu’on trouve à 3 heures du matin quand on est épuisés.

La journée c’est un bébé très éveillé pour son âge, ça étonne même notre entourage. On pense que c’est lié à ses crises nocturnes… Pour autant on ne va pas la priver de toutes sources de stimulation uniquement pour bien dormir ! Par contre peut-être les limiter le soir ? Nous avons une playlist de musiques très douces qui semblent la calmer, mais peut-être que ça ne fait que capter son attention et finit par l’exciter ?

Désolé pour ce long message mais bien que nous sachions que tout ça est normal, c’est assez usant ! Par moments quand nous n’en pouvons plus nous sommes à 2 doigts de nous énerver (surtout moi), bien qu’on sache qu’elle n’y est pour rien. J’ai déjà eu la tentation de crier ou d’avoir un geste brusque (sans jamais le faire…), tout en sachant très bien que ce serait absurde de lui en vouloir de pleurer à 1 mois ! C’est plutôt la frustration de ne pas arriver à l’apaiser qui me pousse à bout.

Merci de m’avoir lu !

Le 15 octobre 2011 à 1 h 05 min par Djolhan (author)

Bonjour Benjamin, enfin, bonne nuit plutot (je l’espere pour vous…).
Les pleurs du soirs ne sont généralement pas en pleine nuit, c’est peut être un autre problème.

Elle s’endort tot? Mais se réveille vers 23h00 en hurlant? Est-ce que ca ne pourrait pas être des terreurs nocturnes ?

Le 15 octobre 2011 à 22 h 09 min par Benjamin

Bonjour et merci pour cette réponse,

Pour l’instant elle n’a pas vraiment de rythme régulier, elle peut bien dormir la soirée puis commencer à devenir énervée vers minuit, ou carrément ne pas vraiment dormir de toute la soirée jusqu’à 2-3 heures du mat’… C’est difficile à dire car elle peut s’endormir 10 minutes puis se réveiller…

Elle ne se réveille jamais en hurlant, l’énervement va crescendo : elle se réveille tranquillement puis commence à s’agiter. Si nous la prenons dans nos bras elle se calme provisoirement, mais arrive un moment où plus rien ne la calme, même les bras… Si bien qu’à bout de solutions nous la laissons pleurer 5 minutes dans son lit 🙁 C’est dommage, mais au moins quand on la récupère elle se calme instantanément et bien souvent peut dormir profondément jusqu’au petit matin.

Le 16 octobre 2011 à 12 h 12 min par Djolhan (author)

Je ne pense vraiment pas que ce soit de pleurs du soir… en tout cas, ce ne sont pas les symptomes.

Le 30 octobre 2011 à 23 h 37 min par Sophie

Bonjour à tous,
Merci pour cet article dans lequel je retrouve notre situation.
Depuis sa quatrième semaine, notre petite fille de deux mois pleure pendant un bon moment le soir, à partir de 20h. Ca dure entre 1 et 3 heures.
J’ai supprimé de plus en plus les activités qui pouvaient trop la stimulé, jusqu’à ne plus rien faire de mes journées à part des promenades au parc. Pas facile, et surtout, pas de grande amélioration!
Pas de balcon, pas moyen de la placer dans l’écharpe car elle se débat avec bcp de force. Jusqu’à présent, je ne peux faire que l’encourager à se décharger en lui parlant et la berçant, mais j’avoue perdre parfois patience. Et quand elle est au plus fort de la crise, elle semble sourde à toute ce qui se passe, complètement envahie par la douleur/la peur (?) Quand cela dure trop longtemps , je lui donne le sein qui en général la calme, même si la faim n’est pas la cause de ses pleurs.
Parfois elle reste éveillée de 17 à 23 h, ce qui me semble bcp pour son âge et qu’elle ne fait que des mini siestes en journée (entre 20 min et 50 min), une le matin et deux l’après-midi. Elle dort parfois plus longtemps quand elle est en ballade dans l’écharpe, mais je me demande s’il s’agit là d’un bon sommeil (dans les bruits de la rue, etc.)
Je n’avais jamais pensé que les pleurs pouvait être lié au fait qu’elle soit un bébé très éveillé et actif (c’est en fait un « bébé hapto »).
Cela me rassure un peu, mais je me dis quand même qu’il y a quelques chose que je pourrais faire pour qu’elle soit plus sereine. Elle est déjà allée chez l’ostéopathe pour qu’il la rééquilibre un peu après la naissance, mais c’était avant que n’apparaissent ses pleurs du soir.
Personnellement j’ai trouvé le livre de Solter, bien qu’intéressant, un peu culpabilisant, car tout semble à proscrire à part lui parler et lui expliquer: pas de bercement, de tututte, de tétée sous peine d’en faire un adulte addict à plein de choses… Je suis d’accord que durant les pleurs du soir le bébé ne pleure ni par faim ni par besoin d’être en mouvement ni par besoin de succion, mais que faire quand c’est une escalade de pleurs où bébé semble se faire peur à lui même à force de hurler?
Qu’en pensez-vous? Y a-t-il réellement un besoin de pleurer, et si oui, jusqu’à quel point?
Merci pour l’article et les différents témoignages!

Le 30 octobre 2011 à 23 h 39 min par Sophie

(Quand je parlais du livre de Solter je voulais parler de « Mon bébé comprend tout », je n’ai pas lu l’autre)

Le 30 décembre 2011 à 22 h 56 min par recettedumonde

Merci pour cette article et tout ses commentaires je me sent moins seul , pour ma part ma puce de 6 semaine s’est la meme crise de larme du soir qu’Isis et s’est très dur à vivre !!!

Bise

Le 31 décembre 2011 à 14 h 16 min par Isis

Bonjour recettedumonde,
Je vous comprends…Ma fille a arrêté ses séances de pleurs à 4 mois, avec un pic entre 2 et 3 mois. Cela nous a paru long! J’ai finalement suivi la méthode Solter, fidèlement décrite par Djolhan. Non sans difficultés. Cette méthode demande une grande disponibilité. De plus mon conjoint est enclin à distraire immédiatement bébé de ses larmes, et n’a pas vraiment compris. J’ai néanmoins continué sur cette voie et je suis contente d’accepter mon enfant telle qu’elle est avec ses émotions (elle a 8 mois maintenant).
En tout cas je vous soutiens de tout coeur avec votre puce.
Bise

Le 19 mai 2012 à 22 h 50 min par Cathy

Tout ça est très bien quand on a qu’un seul bébé, mais quand on a des jumeaux qui pleurent à la même heure (18-20h) l’écharpe de portage ou le câlin sur les genoux sont impossibles ! Je n’ai que 2 bras/jambes et un mari qui rentre après la crise…

Le 20 mai 2012 à 11 h 18 min par Djolhan (author)

Effectivement, dans votre cas, cela semble assez compliqué Cathy… Je pense tout de même qu’il doit bien exister une solution mais qui m’échappe totalement malheureusement.

Le 14 septembre 2012 à 22 h 13 min par chloe

Bonsoir à tous, j’ai un petit garçon de trois semaines qui comme beaucoup de nourissons fait des crises d’angoisse de 20h à 23h chaque soir. C’est pas évident de l’entendre pleurer et de plus moi même je n’arrive pas à le calmer et seul le papa y arrive. Je me demande combien de temps cela peut durer?? Si vous avez une réponse merci

Le 24 mai 2013 à 21 h 23 min par Our Webpage

My brother recommended I may like this web site. He used to be totally right. This submit truly made my day. You can not believe just how much time I had spent for this info! Thank you!

Le 3 août 2013 à 16 h 36 min par delphine

Bonjour
comme je suis rassurez de lire vos temoignages. Mon petit 3eme hurle depui une semaine tous les soirs vers 21h et ca pe durer 2/3 h la seule chose qui le calme cest de le mettre dans son cosy et marcher marcher il pese 6.5k a 1mois et demi je peu vs dire que je suis epuisee de le portee comme ca. Je vais essayer votr methode soit de lui parler le laisser se decharger mais il hurle tellement fort que jai limpression quil ne mentend pas. En tout cas ca fait du bien de ne pas se sentir seule

Le 29 janvier 2014 à 10 h 15 min par lilluh

Bonjour
Ma fille a deux mois et demi elle pleure tout les soirs de 17h a 20h j en peux plus j arrive pas à la calmer. .je la trouve tendu bouge bcp dans la journée quand elle ne dort pas où ne boit pas son bib elle ne tient pas en place tapis de jeu transat ça dure 5mn..je l ai emmener voir un ostéopathe ça n’a rien changé j y retourne aujourd’hui pour une deuxième séance. .mon premier enfant à 8ans je n ai jamais eut se problème donc je suis perdu. .Elle ne fait pas ces nuits et je reprend le taf dans 3 semaine. …si vous pouvez me conseiller j ai besoin de votre expérience

Le 29 janvier 2014 à 10 h 32 min par Djolhan (author)

Bonjour lilluh, je ne peux pas plus vous aider que ce qui est écrit dans cet article, lisez du début à la fin, ca vous aidera surement à comprendre… Je crois que la meilleur chose à faire est de ne pas luter contre ce qui est au final naturel avec les pleurs du soirs pour 30% des enfants… Chaque enfant est unique, si l’un ne le fait pas, cela ne veut pas dire que l’autre suivra…
Pour les nuits, je vous invite à lire les autres articles du blog.
Courage, ça finira par passer !

Pour discuter de l'article, vous pouvez utiliser les commentaires ci-dessous.


Si votre commentaire est de qualité, le dofollow assur si commentaire de qualit sera assuré:)

Entrez votrepseudo@votremotclef dans le champ nom pour obtenir un lien SEO vers votre site tout en conservant votre pseudo.
Les mots clef à la place du pseudo ne seront plus acceptés.

Ce blog utilise Gravatar. vous pouvez afficher votre avatar en vous enregistrant sur Gravatar.

Laissez un commentaire.
Vous pouvez aussi suivre les commentaires via RSS ou poser vos questions directement sur notre forum.

Suivre l'haptonomie sur twitter Suivre l'haptonomie sur facebook Suivre l'haptonomie via le flux RSS

Qu'est ce qu'un flux rss